Amas globulaires

 

 

 

M2 (18/08/2014)

L'amas globulaire M2 a été photographié directement au foyer du Skywatcher avec la caméra starlight xpress trius sx-9, avec un filtre anti-pollution lumineuse spécial astrophoto et un filtre anti-IR. L'image résulte de la moyenne de 24 images de 60 secondes. L'image présente bien plus d'étoiles que sur la version précédente dont le temps de pose était pourtant de 120 secondes. Ceci s'explique par le fait que l'image précédente était ontenue avec une caméra Meade DSI III équipée d'un capteur couleur. Aucun flat n'a été appliqué. L'effet de l'application des darks n'est pas évident dans ce cas.

M3 (17/08/2012)

L'amas globulaire M3 a été photographié directement au foyer du Skywatcher avec la caméra DSI. Cet amas est situé dans la constellation des chiens de chasse. L'image résulte de la moyenne de 50 images de 60 secondes et remplace une image faite en 2005 à partir de poses plus courtes (15 secondes). L'autoguidage en parallèle du télescope m'a permis d'allonger le temps de pose.

M4 (31/07/2011)

Cet amas globulaire, situé dans le Scorpion a été pris avec la caméra DSI au foyer du Skywatcher. Le temps de pause est de 60 secondes et le traitement a été effectuée à partir de 37 images. Pendant les prises de vue, une lunette 100/900 en parallèle du télescope corrige le suivi. Pour le traitement, j'ai re-travaillé les couleurs, l'amas ressort naturellement avec une teinte franchement orange.

M13 (27/08/2007)

L' amas globulaire d'Hercule pris au foyer du Skywatcher avec une SPC 900 NC modifiée. Le temps de pause est de 30 secondes et la moyenne a été effectuée à partir de 25 images. L'image précédente, faites aux RAP 2006 montrait des étoiles rouges. Ici, la couleur des étoiles est mieux respectée. Ce soir là, la lune était pleine, il y avait de la brume et des cirrus. Je me suis donc focalisé sur les objets brillants.

M13 (22/05/2009) aux RAP

L' amas globulaire d'Hercule pris au foyer du Skywatcher avec la DSI III. Le temps de pause est de 30 secondes. On peut apprécier ici la différence de chap d'avec la webcam. Les 50 images prises ont été utilisées pour l'addition. La méthode utilisée consiste à calculer la moyenne et l'écart type d'une série de luminosités d'un pixel. On remplace les valeurs aberrantes par la médiane. Outre l'élimination de points chauds aléatoires, des passages de satellites et d'avions, cette méthode permet également d'utiliser des images où les étoiles sont déformées par les défauts de suivi.

M15 (04/08/2013)

L'amas globulaire de Pégase a été re-visité en utilisant la caméra DSI III derrière le Skywatcher. Pendant les 20 expositions de 120 secondes, j'ai autoguidé au travers d'une lunette Skywatcher 100/900.

M22 (28/06/2008)

Cet amas globulaire du Sagittaire a été pris en utilisant la caméra DSI III derrière le Skywatcher. L'image résulte de la moyenne de 32 images sur 40, de 40 secondes d'exposition. Les étoiles sont affectées d'une ovalisation due à l'erreur périodique D'ailleurs, 8 images ne sont pas exploitables à cause de ce phénomène.

M28 (28/06/2008)

Cet amas globulaire, également dans le Sagittaire a été pris en utilisant le réducteur de focale derrière le Skywatcher. L'image résulte de la moyenne de 42 images de 10 secondes d'exposition. Cette amas est finalement assez difficile à la webcam, car son centre est extrêmement lumineux au centre. L'utilisation du réducteur de focale n'est pas appropriée, étant donné le faible diamètre de l'amas.

M30 (23/08/2006)

Cet amas globulaire du Capricorne a été pris au foyer du Skywatcher. L'image résulte de la moyenne de 13 images de 45 secondes d'exposition. Le brouillard et la rosée ont commencé à devenir gênant pendant la série d'exposition, les images étant de moins en moins lumineuses.

M53 (02/05/2008) aux RAP

L'amas globulaire a été pris avec le Skywatcher. La SPC900NC capteur noie et blanc a été munie du réducteur de focale et d'un filtra anti-IR. 29 images de 30 secondes ont été combinées. La méthode utilisée est un hybride de la médiane et de la moyenne sur 13 images. Le pré-traitement a consisté à appliquer un flat, à enlever les points chauds et à doubler les dimensions des images brutes. Le traitement final a consisté à redonner les dimensions initiales et appliquer une racine carrée permettant d'amplifier les intensités faibles sans exacerber les fortes intensités.

M56 (08/08/2013)

L'amas globulaire du Cygne a été pris au foyer du Skywatcher avec la caméra DSI. Cette image remplace un essai précédent résultant de la moyenne de 16 images de 60 secondes d'exposition. L'amas ressort bien mieux que lors de l'essai précédent. L'utilisation du filtre anti-pollution lumineuse a un effet spectaculaire sur la luminosité du fond des images brutes qui est devenu quasiment noir.

M71 (10/08/2013)

L'amas globulaire de la constellation de la Flèche a été pris au foyer du Skywatcher avec la caméra DSI III. L'image résulte de la moyenne de 24 images de 120 secondes d'exposition. L'amas globulaire n'apparaît pas très spectaculaire. Ceci vient probablement du champ particulièrement riche en étoiles.

M72 (25/10/2008)

L'amas globulaire de la constellation du Verseau a été pris avec le Skywatcher derrière un réducteur de focale. L'image résulte de la moyenne de 10 images de 60 secondes d'exposition. Outre la faible hauteur sur l'horizon, la condensation sur le miroir secondaire était très forte, ce qui se traduit par un assombrissement progressif des images au cours des prises de vue. D'autre part, le fond du ciel s'assombri également, ce qui démontre qu'il y a de la pollution lumineuse qui limite la magnitude qui pourrait être atteinte.

M92 (20/08/2010)

Cet amas globulaire de la constellation d'Hercule a été pris au foyer du Skywatcher avec la caméra DSI III. L'image résulte de la moyenne de 61 images de 30 secondes d'exposition. J'ai utilisé l'autoguidage avec la lunette Skywatcher 100/900.