Jupiter

 

 

 

 

Premier essai au Skywatcher sur les satellites de Jupiter

La vidéo de 1 minute a été réalisée directement au foyer du télescope. J'ai extrait 32 images de la vidéo pour en faire la moyenne avec le programme maison. Comme la caméra était réglée avec l'exposition la plus longue (1/25s) et que l'amplification était maximale, j'ai ensuite soustrait le fond pour avoir le ciel noir.

 

Jupiter aux RAP 2006 (26/05/2006)

J'ai intercalé deux lentilles de Barlow sur le trajet optique du Skywatcher. Cette configuration permet d'avoir une résolution angulaire par pixel sur le CCD de la webcam inférieure à la résolution du télescope. De cette façon, la webcam n'est pas limitante pour les détails de l'image. L'image est toujours obtenue à partir d'une vidéo d'une minute à 5 images par seconde. Dommage que je n'ai pas nettoyé le capteur de la webcam avant.

Jupiter aux RAP 2006 (26/05/2006)

En réalisant plusieurs vidéos de 1 minute, il est possible de mettre en évidence la rotation de la planète. Il s'est passé 10 minutes entre la première et la dernière vidéo. Après extraction des 100 meilleures images de chaque vidéo, j'en ai fait la moyenne, puis j'ai associé les images pour faire un gif animé.

 

Jupiter (04/08/2007)

J'ai ajouté un filtre anti IR pour réaliser la vidéo. Une lentille de Barlow permet d'agrandir l'image pour la capture avec une ToUCam II en mode raw (vrai). La turbulence était modérée, mais ça allait encore. Les images raw sont extraites, colorées, redimensionnées, triées, durcies et la taille multipliée par 4, avant d'être additionnées.

 

Jupiter (04/08/2007)

J'ai ajouté une lentille de Barlow supplémentaire par rapport à la configuration précédente. Le filtre anti IR devrait permettre d'avoir une image plus nette car les lentilles ne sont pas compensées pour focaliser les IR au même endroit que le rayonnement visible. Avec 2 lentilles de Barlow, la mise au point est plus encore plus délicate. D'autant plus que la turbulence s'est dégradée au cours de la soirée à un point tel que je n'ai même pas fait de vidéo de mars ni de la lune.

 

Satellites de Jupiter (04/08/2007)

J'ai tenté des vidéo sur 3 des satellites de Jupiter. Les couches rouge, vert bleu ont été recentrées entre elles comme expliqué plus bas.

Jupiter (18/08/2007)

L'image ici, a été acquise avec 2 lentilles de Barlow et une ToUCam II en mode raw. Elle résulte de l'addition de 128 images d'une vidéo d'une minute à 5 images par seconde. Je me suis aperçu que la plupart des images faites à très fort grossissement montrent un décalage des 3 couleurs entre elles. Je suppose que l'origine de ce phénomène est lié à la hauteur de la planète par rapport à l'horizon et à la réfraction de la lumière par l'atmosphère. J'estime le décalage entre le bleu et le rouge à 1" et la définition à environ 0,1" par pixel. Ce phénomène donne un aspect baveux aux images qui résulte en une perte de la finesse des détails. j'ai donc ajouté une fonction permettant de décaler les couches rouge et bleu par rapport à la verte comme montré dans l'image en lien.

Jupiter (18/08/2007)

L'image et le lien illustrent l'effet du décalage des couches rouge et bleu sur le traitement final. Le traitement est un peu différent de celui au dessus puisqu'il s'agit de quelque chose qui ressemble à une médiane, pas à une moyenne.

 

Jupiter (18/08/2007)

Sur cette image, on voit le satellite Europe ainsi que son ombre sur la surface de Jupiter. Pour faire ressortir le satellite, moins lumineux que Jupiter, j'ai utilisé PSP. J'amplifie la luminosité d'une sélection centrée sur le satellite. Le lien montre un gif de 2 images illustrant la rotation de la planète ainsi que le déplacement d'Europe et de son ombre. Environ 3 minutes se sont écoulées entre les 2 images. Ceci illustre la nécessité de réaliser des vidéos courtes pour éviter d'additionner des images décalées par la rotation de la planète. Personnellement, je limite les vidéos à 1 minute. Pour éviter la compression des images par la webcam, j'opère à 5 images par seconde, ce qui fait des vidéos de 300 images. A cause de la turbulence, certaines images sont flous ou distordues.

 

Jupiter (28/06/2008)

Jupiter est toujours très basse sur l'horizon. Même si cette image n'est pas terrible, celle sans recaler les couches de couleur était abominable. J'ai essayé de faire la mise au point sur 1 des satellites, mais je pense que je me suis fait avoir. Je cherchais à obtenir une image circulaire du satellite. En fait, du fait du fort grossissement et de la faible hauteur au dessus de la mise au point, on ne doit pas chercher à avoir un satellite rond. Il se présente sous forme allongée du fait du décalage du rouge au bleu. D'ailleurs, on voit que lorsque l'image du satellite est allongée, elle est plus fine et plus lumineuse. Je conclue donc que la mise au point n'était pas optimale. En plus de ça, l'atmosphère n'était pas des plus stables.

 

Satellites de Jupiter (30/08/2008)

Jupiter est toujours très basse sur l'horizon. Malgré une turbulence assez terrible, j'ai fait quelques vidéos avec 2 Barlow x2. Évidemment, je n'ai sorti aucun détail. par contre,  on voit leur diamètre relatif et un peu leurs teintes.

 

Jupiter (13/08/2009)

Jupiter est toujours assez basse sur l'horizon. J'ai effectué 10 vidéos à l'aide d'un logiciel que j'ai créé. Dans ce logiciel, j'ai incorporé un outil qui permet de mesurer l'intensité moyenne sur une zone lumineuse de l'image, de sorte à pouvoir régler le gain et le temps de pause pour ajuster au mieux l'exposition. Le logiciel capture ensuite automatiquement des vidéos. Pour la capture, j'ai utilisé une SPC900NC en mode raw, derrière 2 Barlow x2.

 

Jupiter (26/08/2009)

J'ai effectué 20 vidéos à l'aide d'un logiciel que j'ai créé. La séquence représente la rotation de Jupiter sur un peu plus de 20 minutes. Pour la capture, j'ai utilisé une SPC900NC en mode raw, derrière 2 Barlow x2. Les images sont prises à 1/25 secondes en minimisant le gain.

Jupiter (26/08/2009)

Ensuite, j'ai changé les réglages de la webcam, en mettant le gain au maximum et réduisant le temps de pause pour ne pas saturer. J'ai ainsi voulu voir si on pouvait faire ressortir des détails plus fins avec des temps de pause plus court pour "figer" la turbulence. Dans le lien, le gif comporte 3 images sur un champ plus large pour voir le mouvement des satellites de Jupiter. On peur remarquer qu'on discerne leur diamètre mais qu'on y voit aucun détail.

Jupiter (31/05/2014)

En plein jour, j'ai mis à profit la mise en station la veille et l'utilisation de cartes du ciel et le pilotage de la monture via ASCOM pour pointer Jupiter. Les vidéos ont été faites au foyer du SW 254/1200 avec la caméra iNova et un filtre rouge. En optimisant le contraste de l'image, on s'aperçoit que 3 des satellites de Jupiter sont visibles, deux en haut et un en bas.